Né à Angoulême le 9 avril 1871, Pierre Louis Marcel Bouilloux-Lafont fait ses études à Etampes puis à l'Université de Droit de Paris.

Après avoir envisagé d'abord une carrière d'avocat spécialiste en droit international, (il fut le plus jeune avocat inscrit au barreau de Paris), il décide de se consacrer, avec son frère Maurice, à la gestion de la Banque Bouilloux-Lafont fondée en 1855 par leur père Pierre. Il fonde en 1907 la Caisse Commerciale et Industrielle, banque spécialisée dans les prêts à l'étranger. En 1909, il parvient au Brésil où le gouvernement lui demande d'assumer le financement et la construction du port de Bahia.

Après la guerre, Marcel Bouilloux-Lafont, confiant dans l'immense avenir du Brésil, continue à entreprendre toute une série de grands travaux dont les plus importants sont la construction et l'administration des ports de Bahia, Rio de Janeiro, la construction et l'exploitation des chemins de fer de l'Est brésilien, la fondation du Crédit Foncier du Brésil et de la Companhia Brazileira de Imoveis.

En décembre 1926, Pierre Georges Latécoère vient le rencontrer à Rio de Janeiro, pour lui proposer de mener à bien son projet de transport aérien de courrier jusqu'à Buenos-Aires. Faisant état de l'importance du rôle de l'aviation dans le monde futur, l'exposé de LAtécoère emporte les hésitations de Bouilloux-Lafont.

Le 11 Avril 1927, Pierre Georges Latécoère cède 93 % du capital en actions de la Compagnie Générale d'Entreprises Aéronautiques pour la somme de 30 Millions de Francs, à Marcel Bouilloux-Lafont, Président de la SUDAM. Marcel Bouilloux-Lafont baptise sa nouvelle société Compagnie Générale Aéropostale : l'« Aéropostale » est née.

1927

La C.G.E.A. devient la Compagnie Générale Aéropostale (L'Aéropostale), présidée par Marcel Bouilloux-Lafont.

16 Juin : décret du gouvernement argentin approuvant le contrat signé avec la Poste argentine.

19 Août : signature d'une convention avec l'Etat Français fixant l'attribution de subventions à l'Aéropostale.

5 Septembre : naissance de "Aeroposta Argentina S.A", pour étendre le réseau vers le Sud et établir des liaisons avec le Paraguay et le Chili.

Octobre : Saint-Exupéry devient chef d'"aéroplace" à Cap Juby.

31 Octobre : création de "Aeroposta Uruguay".

1er Novembre : inauguration de la ligne Rio Natal et Rio Buenos-Aires par Georges Pivot et Paul Vachet sur Laté 25.

11 Novembre : naissance de "Aeroposta Brasilera" (C.A.B).

1928

7 Janvier : création de Radio Emissora (CAREB).

Toutes les nouvelles compagnies Argentines, Uruguayennes, Brésiliennes sont affiliées à la Compagnie Générale Aéropostale.

1er Mars : premier service postal France - Amérique du Sud (la traversée Dakar Natal se faisant par aviso jusqu'en 1935).

Du 19 Novembre 1928 au 9 Mars 1929 : vols d'essai de Buenos Aires à Santiano du Chili, de Jean Mermoz et Alexandre Collenot sur Laté 25, afin d'explorer les meilleures routes aériennes pour traverser les Andes.

1929

1er Janvier : Aeroposta Argentina ouvre la ligne Buenos Aires Asuncion (Paraguay), pilotes : Paul Vachet et Pedro Ficarelli

14 Juillet : Jean Mermoz et Henri Guillaumet effectuent le 1er courrier aérien Santiago du Chili Mendoza en Potez 25.

29 Octobre au 1er Novembre 1929 : Antoine de Saint Exupéry effectue seul la première liaison de Buenos Aires à Comodoro-Rivadavia sur un Laté 25 d'Aéroposta Argentina.

1930

Ouverture de lignes de l'Aéropostale au Venezuela par Paul Vachet. La Compagnie Générale Aéropostale exploite à cette date un réseau de 17 000 kilomètres, rassemblant 80 pilotes, 250 mécaniciens, 53 radios, 250 marins, en tout 1 500 personnes. Elle possède 218 avions, 21 hydravions et 8 navires.

12 - 13 mai : première traversée commerciale de l'Atlantique sud entre Saint-Louis du Sénégal et Natal par Mermoz, Dabry et Gimié sur Latécoère 28.3 (Comte-de-La-Vaulx).

13 - 20 juin : Henri Guillaumet est victime d'un accident dans les parages de la Laguna Diamante. Il est retrouvé et sauvé après une semaine de recherche.

Octobre : une révolution au Brésil et en Argentine oblige la suspension provisoire de l'exploitation.

Décembre : en France, des bouleversements Ministériels empêchent le renouvellement de la concession d'exploitation et la garantie de l'État à de nouveaux emprunts. Depuis ce début 1930, l'Aéropostale fait face à une crise de trésorerie intense et demande de l'aide à l'État français qui refuse.

1931

31 Mars : mise en liquidation de la Compagnie Générale Aéropostale.

Devant la multiplication de petites compagnies aériennes, l’État français décide de les rassembler et crée la Société Centrale pour l'Exploitation des Lignes Aériennes (SCELA) qui regroupe Air Orient, la CIDNA, Farman et Air Union.

1932

1933

31 mai : la Société Centrale pour l'Exploitation des Lignes Aériennes (SCELA) qui regroupe Air Orient, la CIDNA, Farman et Air Union, rachète les actifs de l'Aéropostale.

7 octobre : la SCELA devient Air France.

Pour en savoir plus

de Bure G. (2006), Les secrets de l'Aéropostale : Les années Bouilloux-Lafont 1926-1944, Éditions Privat.

Bacquié B. (2007), L'Amérique et l'Aéropostale, Éditions Latécoère.