Escales sud-américaines | D'avril à juin

Dès la fin de la première guerre mondiale, Pierre Georges Latécoère envisage la création d’une liaison aérienne postale transcontinentale. La première liaison opérationnelle dès 1919 relie Toulouse à Casablanca et sera prolongée en 1924 jusqu’à Dakar au Sénégal, avec pour objectif de destination Buenos Aires. Cette ligne ouverte progressivement et de façon limitée aux passagers, nous est contée dans le merveilleux livre de J. Kessel « Vent de sable ».
En 1927, Marcel Bouilloux-Lafont, qui a repris les lignes Latécoère rebaptisées « L’Aéropostale » demande à Jean Mermoz de développer le réseau sud américain, maintenant que la ligne Toulouse – Dakar est pleinement opérationnelle. Jean Mermoz va s’appuyer sur les tronçons postaux existants de Natal à Rio de Janeiro et de Rio à Buenos Aires. Avec l’aide d’autres pilotes expérimentés tels qu’Antoine de Saint-Exupéry, Marcel Reine et Henri Guillaumet, de son fidèle mécanicien Alexandre Collenot et du directeur de l’exploitation Julien Pranville, pour ne citer que les plus célèbres, il organise l’extension des lignes au départ de Buenos Aires :
  • vers le nord-est en direction de Rio et Natal en développant les aéroplaces de Montevideo, Pelotas, Porto Alégre, Florianopolis, Santos, Rio, Vitoria, Bahia, Maceio et Recife. C’est sur le sud de ce tronçon que J. Mermoz vaincra les difficultés du vol de nuit, ce qui lui permettra quelques mois plus tard de relier par la voie des airs Dakar à Natal, en mai 1930. Cet exploit, la traversée de l’Atlantique Sud, Jean Mermoz l’accomplit sur le Laté 28 « Comte de La Vaulx » avec Léopold Gimié et Jean Dabry, malgré les difficultés bien connues du « Pot au noir »,
  • vers le nord, en direction du Paraguay,
  • vers l’ouest en direction de Santiago du Chili.

Ce tronçon est devenu mythique. Chaque traversée de la Cordillère des Andes est à l’époque un exploit avec les aéronefs limités en plafond. Nous nous souviendrons de la performance de Jean Mermoz sorti vivant d’une panne en pleine Cordillère grâce à son talent de pilote mais aussi à la compétence de son mécanicien Alexandre Collenot, mais également de l’exploit d’Henri Guillaumet, sauvé après cinq jours de marche dans les Andes. Nous retiendrons ses propos à son ami Antoine de Saint-Exupéry, parti le chercher à Mendoza : « ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait ». Le film « les ailes du courage » relate l’histoire de cette aventure extraordinaire qui hisse l’Homme à un niveau de dignité et de courage hors du commun.

C’est sur les traces de ces hommes que le Raid Latécoère en Amérique du sud, se propose de vous conduire.

Informations

Le Raid LATECOERE a pour objectif d’entretenir la mémoire des lignes LATECOERE et AEROPOSTALE et de faire l’inventaire des vestiges et de soutenir des projets culturels ou solidaires centrés sur l’éducation.

Dans cette partie sud-américaine, la totalité des escales d’hier sont parcourues et des manifestations sont prévues afin de sauvegarder ce patrimoine culturel universel.

Les équipages devront obtenir une équivalence uruguayenne de leur licence afin de pouvoir exercer les privilèges d’un commandant de bord sur avions légers dans un avion immatriculé en Uruguay.

Pour répondre à ce point de réglementation, l’association propose aux futurs participants trois possibilités :

  • Passer un examen (QCM 50 questions en espagnol sur la réglementation aéronautique internationale et uruguayenne) à Paris. Montant de la participation aux frais de déplacement de l’examinateur de l’Aviation Civile Uruguayenne 400 €/pers
  • Voler avec un instructeur français titulaire de l’autorisation uruguayenne (nombre de places limitées et soumises à condition, nous contacter pour plus d’information).
  • Voler avec un instructeur uruguayen

Sur le plan technique, le nombre d’avions disponibles à la location est de 6. Une fois votre participation validée vous recevrez :

  • Un flightbook vous renseignant sur les éléments, liés à la logistique, administratifs et sanitaires.
  • Un mois avant le raid, les logbook et les éléments de navigation.
  • Un équipement comportant des tee-shirt, polaire, casquette….

L’esprit de groupe est fondamental pour la réussite d’un raid et de notre mission de participer à l’inscription des lignes LATECOCERE et AEROPOSTALE au patrimoine mondial de l’Humanité.

Vous souhaitez participer à l'aventure

Remplissez le formulaire ci-contre et recevez la toute la documentation concernant ce raid et les modalités d’inscription.

Raid Latécoère - demande information