fbpx

Raid Hydravion – Lundi 7 Septembre : Etape à Revel – Saint-Ferréol

Au programme de cette étape:

Vers 12 h : Amerrissage des hydravions sur le bassin de Saint-Ferréol, près du Club nautique.

Présentation de l’histoire de l’hydraviation dans la région par Bernard Gabolde.

Vers 15h30 : Décollage des hydravions en direction de l’aérodrome Revel pour les ravitaillements, puis amerrissages sur la retenue de Villefranche de Panât.

Le lendemain: Cap vers Saint-Laurent-de-la-Salanque.

Raid Hydravion – Dimanche 6 Septembre : Etape à Carbonne / région toulousaine

Au programme de cette étape :

Vers 12 h : Arrivée des hydravions et amerrissage sur la retenue du Mancies.

Dans l’après-midi : Vols et démonstrations avec l’Ecole de Voile.

Vers 16 h : Décollage des hydravions, en direction de Francazal.

Lundi 7 Septembre : Les hydravions mettent le cap sur Revel – Saint-Ferréol pour la suite du Raid !

Raid Hydravion – Vendredi 11 Septembre 2015 : Etape à Saint-Tropez

Au programme de cette étape :

Vendredi 11 septembre, vers 10 h : Arrivée des hydravions dans le port.
Amarrage sur la grande jetée, dans l’anse de La Ponche.
Vers 18h : les hydravions décollent vers le terrain de La Mole, et les hydro-ULM, vers la base ULM de Fréjus Saint Raphael.
Samedi 12 septembre, vers 9h : les hydravions et les hydro-ULM redécollent de leur base en direction de Monaco, dernière étape du Raid.
A l’occasion de cet événement, une exposition d’hydravions est organisée sur le quai d’honneur et sur le quai de la Pesquière, l’historique quai des pêcheurs de Saint-Tropez.

 

Un peu d’histoire :

A la fin des années vingt, Pierre-Georges Latécoère envisage de prolonger la ligne vers l’Amérique du sud. La traversée de l’Atlantique ne peut se faire qu’avec un hydravion, seul appareil pouvant supporter le poids supplémentaire lié à l’envergure et à la taille des réservoirs.

A cette époque, Pierre-Georges Latécoère ne possède pas d’hydravion suffisamment performant ; les Laté 21 hydro étant limités à la traversée Marseille-Alger. Il trouve une solution de substitution en équipant son Latécoère 28 de flotteurs. Mais le ministère des transports, qui n’autorise pas la traversée de l’Atlantique avec un monomoteur, demande à Latécoère de réaliser 4000 km sans escale, avant de pouvoir entreprendre la traversée. Jean Mermoz, Jean Dabry, Léopold Gimié s’attaquent à ce record sur la méditerranée. Ils s’entraînent en décollant de l’étang de Salses à Saint-Laurent-de-la-Salanque (où Pierre-Georges Latécoère a installé sa première hydrobase) puis en survolant l’étang de Berre (Martigues), la baie des Canoubiers (Golfe de Saint-Tropez) et Monaco.

Laté St Trop

Depuis 2011, Saint-Tropez s’illustre plus particulièrement avec plusieurs manifestations tournées vers la mémoire, en lien avec l’aviation, l’hydraviation et Pierre-Georges Latécoère. La ville accueille « Les ailes de Saint-Tropez », mais a également organisé avec La Poste la sortie nationale du timbre-poste en hommage à Pierre-Georges Latécoère le 15 août 2013.

Point de transfert entre la Corse et le continent, balise d’entrée des espaces aériens de l’aéroport de Nice, situé au pied des Alpes du Sud, Saint-Tropez est un point important de la navigation aérienne en haute et basse altitude.

Dans le Golfe, face à la ville, la base aéronautique navale de Fréjus Saint-Raphael, première base aéronavale de France, a d’ailleurs connu une activité de 1912 à 1995.

Raid Hydravion – Mardi 8 et Mercredi 9 Septembre : Etape à Saint-Laurent-de-la-Salanque – Le Barcarès

Dans le cadre du 1er Raid Hydravion reliant l’Atlantique à la Méditerranée, de Biscarrosse à Monaco, une étape est organisée à Saint-Laurent de la Salanque – Le Barcarès.

Les hydravions feront escale au lieu-dit de la « Plage de la Coudalère » au Barcarès aux alentours de 11h30, le mardi 8 septembre 2015.

En soirée, l’ouvrage « L’épopée Latécoère et la base aéronavale de Saint-Laurent de la Salanque 1924-2015 », co-écrit par Louis BASSERES et Jean-Pierre BOBO sera présenté et dédicacé par ses auteurs à l’aire de détente de Saint-Laurent de la Salanque à 19 h.

Le lendemain matin, mercredi 9 septembre entre 9h et 10h, les hydravions mouilleront sur l’étang Salses-Leucate à Saint-Laurent de la Salanque – Le Barcarès avant leur départ pour l’escale de Martigues.

 

UN PEU D’HISTOIRE :

La base d’hydravions de Saint-Laurent-de-la-Salanque, appelée autrefois Escale d’hydravions de Perpignan la Salanque, fut construite en 1925.

Le 1er vol d’un LATE 21, piloté par Achille Anderlin, eut lieu en 1926 ; et le dernier, celui d’un LATE 298-01, piloté par Jean Gonord, en 1936.

De nombreux LATE effectuèrent leurs essais sur cette Base.

Fin février 1930, Jean Mermoz procèdera à des essais de flotteurs du LATE 28. Et avant la traversée de l’Atlantique Sud, il fera une brève halte à Saint-Laurent afin de réparer une fuite d’eau.

En 1933, Antoine de Saint-Exupéry vint essayer le LATE 38 -1 avec Louis Marty comme mécanicien.

D’une superficie de 45 hectares la base comportait trois parties essentielles :

– un hangar de 60 X 45 mètres.

– une jetée de 130 X 7 mètres, avec rails et cabestan pour le déplacement des hydravions.

– une grue pouvant soulever jusqu’à sept tonnes.

En 1937, la base sera cédée aux militaires qui viendront s’entraîner (exercices de tirs).

Le 13 août 1944, alors qu’elle était occupée par l’armée allemande, elle sera bombardée par un chasseur de la RAF.

Rassemblement des hydravions du Raid à Biscarrosse, Capitale de l’Hydraviation : Samedi 5 Septembre 2015

Biscarrosse, véritable capitale de l’hydraviation, s’impose aujourd’hui comme une référence internationale pour les amateurs et passionnés.

Cette première étape du Raid Hydravions 2015, organisée par l’Association Aquitaine Hydravions, sera le lieu de rassemblement et de départ des appareils. Des visites et diverses animations sont au programme, ainsi que l’inauguration de nouveaux hangars.

Le lac de Biscarrosse-Parentis est l’une des deux seules hydrobases utilisables tout au long de l’année en France.

L’aérodrome de Biscarrosse est aujourd’hui un pôle de formation reconnu à l’international.

Le musée de l’Hydraviation, situé sur le lieu mythique de l’ancienne base Latécoère, raconte l’histoire de l’hydraviation mondiale. Il est le seul musée au monde dédié spécifiquement aux hydravions. Il propose aux visiteurs d’entrer dans la légende, celle des vols transatlantiques vers New-York ou Fort de France, à l’âge d’or des hydravions.

Musée hydraviation

 

 

UN PEU D’HISTOIRE

C’est à Biscarrosse que Pierre-Georges Latécoère fit construire au bord du lac de Parentis une base de montage et d’essais en vol pour ses hydravions. Celle-ci était composée d’un imposant hangar de 100 mètres de long et d’un terre-plein bétonné, se terminant par deux plans inclinés pour la mise à l’eau des hydravions. Depuis l’usine Latécoère de Toulouse, les hydravions arrivaient par camions en pièces détachées, pour être montés et testés à Biscarrosse.

Laté

Au milieu des années 1930, l’Etat décide de construire une hydrobase transatlantique à Biscarrosse.

Avec deux hangars métalliques type Eiffel, un hangar en béton, une rampe d’accès au lac, une tour de contrôle, un hôtel pour accueillir les passagers et des bureaux, l’hydrobase des Hourtiquets fut le premier aéroport d’Air France pour ses Laté 521 et Laté 631 à destination de New-York et des Antilles.

L’hydrobase servit également pour les escales des compagnies aériennes étrangères, telles que la Panam ou British Airways.

 

1er RAID HYDRAVION reliant l’Atlantique à la Méditerranée, de Biscarrosse à Monaco

L’Aéroclub Pierre-Georges Latécoère organise du 5 au 12 septembre 2015, aux côtés de ses partenaires l’Hydroclub de France, Aquitaine Hydravions et la Base Latécoère Catalane, le 1er Raid Hydravion reliant l’Atlantique à la Méditerranée.

Six appareils – trois hydravions et trois hydro-ULM – décolleront de Biscarrosse pour rejoindre Monaco en passant par Carbonne (région toulousaine), Revel, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Martigues, Marseille et Saint-Tropez. Sept étapes qui s’enracinent dans l’histoire commune de l’hydravion et la Méditerranée.

LES ETAPES :

  • Samedi 5 Septembre : Rassemblement à Biscarrosse.
  • Dimanche 6 Septembre: Etape Biscarosse / Carbonne (région toulousaine).
  • Lundi 7 Septembre: Etape Carbonne / Revel
  • Mardi 8 Septembre: Etape Revel / Saint-Laurent-de-la-Salanque.
  • Mercredi 9 Septembre : Etape Saint-Laurent-de-la-Salanque / Martigues.
  • Jeudi 10 Septembre: Etape Martigues / Marseille / Martigues.
  • Vendredi 11 Septembre : Etape Martigues / Saint-Tropez.
  • Samedi 12 Septembre : Etape Saint-Tropez / Monaco.

A chaque étape, diverses animations sont prévues.

 

L’Hydroclub de France et Aquitaine Hydravions assurent les ouvertures des différentes hydrosurfaces sur des sites liés à l’histoire de l’hydraviation en France :

  • Biscarrosse fut un grand site de montage et d’essais pour les hydravions, ainsi qu’une des plus belles hydrobases d’Europe. L’hydrobase des Hourtiquets fut le premier aéroport d’Air France pour ses Laté 521 et Laté 631 à destination des Antilles.
  • La région toulousaine fut le siège des usines Latécoère et le point de départ de la Ligne vers l’Afrique du Nord et l’Amérique du Sud.
  • Saint-Laurent-de-la-Salanque : une hydrobase, avec un atelier Latécoère, fut mise en service en 1927 et utilisée jusqu’en 1937, pour le montage et les essais des hydravions long-courriers. Il s’agissait aussi d’une escale de déroutement utilisée notamment par Air France pour la ligne Marseille-Alger.
  • Marseille : siège de l’usine de fabrication des hydravions d’Henri Fabre, c’est aussi tout près de Marseille, à Marignane que débuta en 1928, la ligne vers Alger, avec des hydravions Latécoère 21.
  • Martigues : Le 28 mars 1910, en France, près de Martigues, au bord de l’étang de Berre, face au village de La Mède, Henri Fabre fit décoller le 1er hydravion de l’histoire.
  • Monaco : c’est ici que l’hydravion fit ses armes. Dès 1912, la principauté organise le premier concours d’ « aéroplanes marins », puis la fameuse Coupe Schneider (créée pour faire progresser l’hydraviation) en 1913 et 1914.

LES OBJECTIFS :

Pierre-Georges Latécoère était un capitaine d’industrie, le fondateur de la Ligne Aéropostale, ainsi qu’un constructeur d’avions et d’hydravions ; les plus gros du monde !

Le Raid Hydravions vise à entretenir cette mémoire et ce patrimoine universel.

Il cherche aussi à réhabiliter l’hydravion, appareil à empreinte écologique faible, capable de se poser sur 70% de la planète.

L’événement se veut aussi culturel, avec l’organisation de visites de Musées (comme celui de l’hydraviation à Biscarrosse) et d’expositions (à Marseille), de rencontres…