8ème Etape : Dakar – St Louis du Sénégal

Dimanche matin à 9h, les 22 petits appareils se réveillent.

Sur le taxiway de l’aéroport de Dakar, le roulage prend plusieurs minutes, puis les décollages s’enchainent rapidement sur la piste 03.

Virage à droite, cap au Nord et direction St Louis du Sénégal, pour deux jours d’escale et un joli programme axé sur le volet « solidaire » mis en place par l’Association.

 

A l’arrivée sur le terrain de Saint-Louis, un groupe d’enfants accompagné de leurs éducateurs et de la Présidente de la Maison des Droits de l’Enfant, « La Liane », nous attendaient impatiemment.

Dans le cadre de  l’Opération « Envolez-moi » (www.envolez-moi.org), plusieurs pilotes du Raid ont offert quelques instants de bonheur à une vingtaine d’enfants du Centre, leur faisant découvrir, d’en haut, leur ville.

saint-louis-vue-du-ciel-(1-sur-1)

 

Cette Maison des Droits de l’Enfant accueille des garçons et des filles (de 0 à 18 ans), en danger, victimes de violences ou d’exploitation…

L’objectif de la Présidente de « La Liane » est de sortir les jeunes de la rue et de leur assurer le respect de leurs droits, notamment le droit ˆ l’Žducation.

 

Après les vols, le Centre nous a ouvert ses portes.

Tous ensemble, assis en tailleur sur des nattes déroulées dans la cour, nous avons partagé un plat à la manière locale; mais aussi et surtout, apprécié un moment tellement fort !

Des chants, des jeux, des sourires, des gorges un peu serrées…

Une journée emplie d’émotions que personne ne pourra oublier.

Centre-la-Liane-(1-sur-1)

Dans l’après-midi les équipages ont rejoint leur hôtel situé sur la Langue de Barbarie; bande de terre d’environ 30 km de long, située entre l’Océan et le fleuve Sénégal.

C’est ici qu’était installée l’Hydrobase où amérissaient les hydravions qui se lançaient ensuite dans la traversée de l’Atlantique Sud.

Cette première épopée eut lieu en 1927, avec à son bord Mermoz, Dabry et Gimié.

De cet embarcadère, ne reste que le ponton et les bureaux. On peut toutefois situer l’emplacement d’un ancien hangar de l’époque, ainsi que la Tour d’orientation.

 

Lundi, vingt nouveaux baptêmes de l’air ont été effectués avec des enfants du groupe scolaire Elhadj Sidi Ndiaye.

 

La cérémonie d’accueil organisée pour l’occasion fut époustouflante !

Des centaines d’enfants nous attendaient dans la rue. Dans l’Etablissement qui compte 2 800 élèves : des chants, des danses et une chaleur, tant dans l’atmosphère que dans les coeurs !

« C’est toujours très émouvant pour nous de venir dans cette école que nous soutenons depuis 2001 », déclare Hervé Berardi, Président de l’Association, devant une impressionnante assemblée.

 

En soirée, c’est à côté du mythique Hôtel de la Poste que les festivités se sont poursuivies.

Haut lieu de pélerinage des aviateurs, cet hôtel était le lieu de passage obligé des pilotes des Lignes Aériennes Latécoère et de l’Aéropostale.

En ces lieux, on ne peut que penser à Mermoz et à sa fameuse chambre 219 qui donnait d’un côté sur le Fleuve Sénégal et de l’autre sur l’entrée de l’Ile St Louis, par le Pont Faidherbe.

La salle de restaurant actuelle illustrée des paroles de Mermoz, était au temps de nos pionniers, le cinéma de la ville.

A St Louis, les pilotes faisaient escale quelques jours et retrouvaient une ambiance festive après leurs longues étapes sahariennes et avant le périple de la Traversée…